Sélectionner une page

Comment identifier le comportement de son interlocuteur ? Comment savoir quel est l’état d’esprit de la personne avec qui on est en train de parler ? Et comment reconnaitre certains comportements non verbaux comme l’agressivité, le stress, l’écoute ou encore le mensonge ?

Dans ce nouvel article mon ami, je vais tenter de te résumer du mieux possible la manière dont je conçois l’analyse non verbale d’un comportement.

Cet article traite de 9 comportements non verbaux que peut adopter ton interlocuteur lors d’une discussion.

Chaque comportement non verbal fait l’objet d’un article spécifique. Donc si tu souhaites en savoir encore plus sur un comportement en particulier, il te suffit de te rendre sur l’article en question.

Tu pourras alors comprendre pourquoi ton interlocuteur adopte se comportement. Comment désamorcer la situation. Ou encore apprendre à agir en conséquence du comportement qu’adopte ton interlocuteur.

Si tu souhaites aussi en savoir plus sur le langage corporel, l’analyse des expressions du visage et le décodage en communication, ma formation DÉCODAGE NON VERBAL 2.0 est ce qu’il te faut.

C’est une formation en ligne complète qui va te permettre de te former à la communication non verbale et à l’analyse corporelle contextualisée. Il ne s’agit pas d’un dictionnaire d’interprétation de signes, mais plus d’un guide technique vers l’affirmation d’hypothèse non verbale sur le comportement de ton interlocuteur.

Maintenant que tu sais tout ça, voyons à quel point comprendre le langage corporel de son interlocuteur est primordiale.

 

Pourquoi analyser le comportement de son interlocuteur ?

À quel point l’analyse non verbale est importante ? C’est une question totalement légitime.

Car on entend partout que certaines personnes savent identifier un menteur ou tel comportement rien qu’en regardant le corps de leur interlocuteur.

Est-ce que ça tient du super pouvoir ou de quelque chose de bidon ?

En fait, l’analyse du comportement du comportement non verbal est quelque chose de très intéressant à avoir, surtout lorsque l’on souhaite avoir plus d’intelligence sociale.

Le décodage se base pour ma part sur la mise en place d’une hypothèse sur le comportement, les émotions et l’attitude de son interlocuteur. Puis, en contextualisant cette hypothèse, nous allons chercher à la confirmer par la présence de gestes ou de micro expressions spécifiques.

Une fois que l’on a décidé de confirmer notre hypothèse, on ne peut jamais être sûr à 100% qu’elle sera verdict. On peut juste s’appuyer ou non dessus afin de réagir différemment à la situation ou comprendre certaines choses qui nous aurez échappé.

Voilà quel point l’analyse non verbal est importante. Si tu ne souhaites pas passer à côté de certaines informations, tu vas devoir te former au décodage non verbal.

 

1- Le dominant : un interlocuteur dangereux

C’est sûrement la recherche la plus souvent effectuée lorsque l’on parle de comportement non verbal. Comment reconnaitre une personne dominante ?

La domination sociale peut prendre plusieurs aspects.

Elle peut être soit physique. Dans ce cas, ton interlocuteur essayera de prendre plus d’espace que toi. De montrer qu’il est à l’aise. D’être plus grand que toi, en se mettant debout par exemple. Ou bien en montrant une supériorité physique face à toi. Il peut te taper sur l’épaule, la tête ou le ventre. Poser une partie de son corps sur toi.

Une autre manière qu’il a de te dominer, est sur un aspect plus intellectuel. En montant qu’il connait plus de chose que toi, qu’il est mieux informé il impose sa domination.

Enfin, un troisième point, qui n’est pas forcément le dernier, mais qui vaut le coup qu’on s’y intéresse, est l’aspect verbal. Une personne dominante, ou qui souhaite avoir un comportement dominant envers toi monopolisera forcément la parole. Par un timbre de voix plus grave, un bon débit de parole et une voix puissante, elle te montrera que c’est elle qui tient la conversation.

Voici donc quelques indicateurs que tu pourras identifier dans tes prochaines conversations. Pour plus d’informations sur le comportement non verbal d’une personne dominante, je te revois à l’article que j’ai écrit spécialement dessus.

 

2- La personne qui s’ennuie : détecter les micro expressions non verbales

Une autre catégorie de personne que tu peux identifier lorsque tu discutes avec cette dernière : ce sont les personnes qui s’ennuient.

Et c’est sur ce type d’analyse que tu vas pouvoir monter ton intelligence sociale. En fait, pouvoir analyser si une personne s’ennuie n’est pas donné à tout le monde. En sachant ensuite si ton interlocuteur est en train s’ennuyer ou non, tu pourras changer de sujet de conversation, de lieux, ou mettre fin à la discussion.

Une personne qui s’ennuie aura tendance à ajouter des petits soupires régulier dans sa communication ou lorsqu’elle t’écoute. Tu pourras aussi analyser le peu d’expression que son visage exprimera. Cela s’explique par le peu d’émotion que tu lui procure.

Même si tu as l’impression d’avoir l’attention de ton interlocuteur, prête attention à l’orientation de certaines parties de son corps. Si la pointe d’un ou de ses 2 pieds n’est pas dirigée vers toi, cela traduit le fait qu’il ou elle souhaite s’extirper de la conversation.

Si ton interlocuteur n’est vraiment pas discret et veut te faire comprendre qu’il veut partir, il peut aller jusqu’à tourner son buste. En fonction de l’angle que son buste forme avec le tien tu pourras détecter son degré d’ennui. S’il te tourne carrément le dos (180°), c’est très mal embarqué…

Voici de nouveaux indicateurs que tu pourras repérer lors de tes prochaines conversations. Pour plus d’informations sur le comportement non verbal d’une personne qui s’ennuie, je te revois à l’article que j’ai écrit spécialement dessus.

 

3- Le confiant : un comportement non verbal simple

Le troisième comportement que j’aimerai aborder dans cet article est celui d’une personne avec un bon niveau de confiance en soi. Comment savoir si la personne avec qui l’on discute a le comportement d’une personne confiante ?

Quel que soit le sexe de ton interlocuteur, il n’y a pas vraiment de distinction sur les gestes d’une personne confiante. Cependant, j’ai pu remarquer que l’analyse était plus simple sur les hommes car leurs gestes et leur comportement non verbal est plus accentué.

Une personne confiante aura tendance à avoir une posture de dominant. Torse bombé, épaule en position basse, bas du dos légèrement creusé. Ses gestes seront amples, maitrisés et fait avec assurance.

Dans bien des cas, les micro expressions de son visage tendront vers celle d’une personne joyeuse, surprise ou honnête. Son visage n’exprimera pas d’émotion négative…

Une personne qui a confiance en elle évitera tous les gestes de contacte peau-peau. Tu ne la verras pas se toucher le cou, se frotter les mains sur les cuisses ou encore se gratter frénétiquement.

Enfin, elle évitera tous les gestes barrières, croisement de bras par exemple, et préfèrera une posture ouverte pour accueillir son interlocuteur.

En cas de négation, voir que son interlocuteur adopte une position de confiance est un indicateur qu’il possède peut-être des informations que tu n’as pas. Si tu souhaites le déstabiliser, tu devras te montrer dominant, agressif, ou perturbant.

Si tes techniques fonctionnent, alors ton interlocuteur devrait changer de position physique.

 

4- Le leader : un comportement verbal soigné

Le leader, un personnage qui nous fait envie. À la fois séduisant, charismatique, éloquent et partageant une bonne vision du monde. Mais comment analyser le comportement non verbal d’un leader ?

En fait, une partie du comportement corporel du leader est déjà résumé dans la partie précédente. Car s’il y a bien une caractéristique que possède le leader, c’est un bon degré de confiance en soi.

En plus des signaux corporels précédents, tu vas pouvoir te rendre compte qu’une personne est un leader grâce à une présence très marquée. Un leader est quelqu’un que les autres aime regarder, écouter ou suivre. Donc si tu te trouves dans un groupe et que tu souhaites savoir qui est le leader, regardes la personne qui monopolise le plus la parole et l’espace. Le leader se trouvera généralement au milieu du groupe ou au-dessus du groupe. On verra très rarement un leader dans un coin de la salle, assis.

Si tu détectes un leader dans un groupe et que tu veux la confirmation qu’il s’agisse bien d’un leader. Prête attention à sa communication verbale. Un vrai leader a beaucoup d’attention, mais il sait également distribuer cette attention autour de lui. Il aime faire en sorte que personne ne soit mis de côté.

Et voilà les indicateurs que tu pourras remarquer pour tes prochaines conversations. Pour plus d’informations sur le comportement non verbal d’un leader, je te revois à l’article que j’ai écrit spécialement dessus.

 

5- Le stressé : un langage corporel en panique !

Le cinquième type de comportement non verbal que tu peux rencontrer en conversation, c’est celui de la personne qui est stressée. Et crois moi, tu risques d’être souvent confronté à ce type de comportement non verbal.

En fait, j’ai pu remarquer que très peu de personne avait de l’aisance relationnelle. Dans la plupart des cas, aller parler à un inconnu ou discuter en public avec de nouvelle personne est une mission stressante pour beaucoup.

Et cela peut aussi être ton cas ! Donc en apprenant comment réagit une personne stressée et quel comportement non verbal elle adopte, tu vas pouvoir modifier le tiens pour ne pas passer pour quelqu’un d’anxieux auprès des autres.

Pour décoder le langage corporel d’une personne stressée, il y a de nombreux gestes à identifier.

Dans un premier temps, concentre toi sur l’espace que prend ton interlocuteur. S’il a tendance à glisser ses mains sous ses cuisses, croiser les jambes, faire des gestes barrières avec ses bras alors cela peut traduire une sorte de malaise.

Lorsque l’on est content, confiant ou à l’aise, notre corps aura tendance à l’exprimer en prenant de la place. On va tendre les bras, écarter les cuisses, bomber le torse…

Un autre indice simple que je peux te dévoiler ici est de prêter attention à toutes les tensions musculaires. Il n’y a pas de raison qu’un muscle soit contracter lorsque l’on est détendu, c’est logique.

Donc si tu perçois que ses épaules sont remontés, que ses mains sont serrées, qu’il à des parties tendues sur sont visage (joues, sourcils, bouche…).

À un degré très élevé de stress, ton interlocuteur peut même se mettre à trembler. C’est un signal d’alerte pour toi, tu vas devoir le détendre. Et c’est justement ce que j’explique dans l’article dédié au comportement non verbal d’une personne anxieuse.

 

6- La personne attentive : un comportement non verbal apaisant…

Dans bien des situations, l’analyse non verbale est utilisée pour identifier des comportements offensant ou mauvais (dominant, menteur, stressé…).

Et si pour une fois, on analysé les attitudes positives des personnes avec qui nous parlons.

Comment savoir si une personne s’intéresse à ce que tu lui racontes ? Comment savoir si tu as toute son attention ?

En fait, l’attitude non verbale d’une personne attentive est le contraire de ce que j’ai expliqué précédemment dans la section 2 (la personne qui s’ennuie).

Cette fois, ton interlocuteur aura la totalité de son corps tourné vers toi. Aucun geste barrière entre vous. Et d’ailleurs, il n’y aura pas non plus d’élément extérieur entre vous. Si par exemple tu discutes avec un ami dans un café et que ce dernier était en train de travailler sur son ordinateur, et bien il le décalerait afin qu’il n’y ai rien entre vous deux.

Même si ce blog traite de la communication non verbale, il faut aussi que tu saches qu’une personne attentive adoptera une communication verbale bien spécifique. Elle aura tendance à te relancer sur des sujets de conversation. Elle posera des questions ouvertes plutôt que des questions fermées. Et se réjouira d’ajouter des petites interjections lorsque tu vas lui parler.

Les hochements réguliers de sa tête lorsque tu serras en train de lui parler est le signe le plus connu qui prouve bien que ton interlocuteur t’écoute avec attention.

 

7- Le menteur : reconnaitre son comportement non verbal

Le menteur. S’il y a bien une catégorie de personne et un type de comportement que nous aimerions tous pouvoir détecter facilement, c’est bien celui là !

Je reçois tous les jours des mails ou des messages sur mes réseaux pour vous apprendre à détecter une personne qui ment d’une personne honnête. (c’est d’ailleurs le sujet de la section suivante)

Il existe beaucoup de possibilités d’analyser un menteur, mais pour ma part, je me base sur un postulat très simple :

Le menteur est un individu qui dissimule quelque chose. Qui doit faire attention à ce qu’il dit pour ne pas que son mensonge éclate au grand jour.

Donc à moins que tu sois fasse à quelqu’un qui est très à l’aise avec l’idée de mentir et de dissimuler des informations, ton interlocuteur devrait adopter un comportement spécifique.

Le comportement non verbal d’un menteur est un mélange entre le comportement d’une personne stressée et d’une personne qui cache quelque chose.

Tu peux donc apercevoir des gestes de dissimulation. Comme par exemple cacher une partie de son visage avec sa main. Mettre les mains dans le dos ou sous la table. Faire des gestes barrières, ou des gestes tranquillisants.

Le menteur adopte en partie le comportement d’une personne anxieuse (à un certain degré). Donc tu peux détecter que son rythme cardiaque augmente, qu’il rougit, qu’il transpire, qu’il multiplie les contactes main-corps ou main-visage.

Enfin, la communication d’un menteur est différente de celle d’une personne honnête. Il cherchera ses mots, se trompera, prendra beaucoup plus de temps pour répondre à des questions simples. Inssistera sur des détails pour noyer son mensonge.

 Si tu veux plus d’indice sur le comportement d’une personne qui ment, je t’invite à consulter l’article que j’ai écrit spécialement à ce propos.

 

8- Le langage d’une personne honnête

Pour ce qui est de ce 8ème comportement non verbal que peut adopter ton interlocuteur, je ne pense pas qu’il soit très intéressant de le détailler ici.

Comme tu l’as déjà bien compris dans la partie précédente, le comportement d’une personne honnête est l’inverse de celui du menteur.

À noter que l’attitude de quelqu’un d’honnête est similaire sur beaucoup de points avec le comportement d’une personne attentive.

La seule chose importante à connaitre sur ce comportement, c’est qu’il est en fase avec l’état neutre de ton interlocuteur. C’est à dire, l’état dans lequel se trouve la personne avec qui tu parles dans la plupart des situations.

 

9- Le comportement corporel d’une personne gênée

Enfin, le dernier comportement auquel tu peux faire fasse en public, est le comportement d’une personne gênée.

Que ce soit par ce qu’elle a fait, ou parce que tu as toi même créé un malaise, il va falloir la faire changer d’attitude le plus rapidement possible.

Si tu souhaites créer une bonne conversation et un moment de partage intelligent avec cet interlocuteur, il est préférable qu’il soit dans une bonne attitude.

Une personne gênée aura un comportement très similaire avec une personne stressée. Et cela parrait logique, lorsque le malaise est présent, je ne connais personne qui ne commence pas à stresser.

Pour identifier le comportement non verbal d’une personne gênée, il te suffira de prêter attention aux micro expressions de son visage.

Voici 5 éléments que tu peux repérer sur le visage d’une personne gênée, ou d’une personne qui à honte :

  1. Le regard est fuyant et rase le sol
  2. Sourire contrôlé
  3. Faux sourire de type non-Duchenne
  4. Tête qui s’incline vers le bas
  5. Auto-contacts entre les mains et le visage, voire même le visage recouvert par les mains.

Pour la partie corporelle, part du principe que tous les gestes cités dans la partie sur le comportement d’une personne stressée sont aussi valable ici.

Si tu veux plus d’informations sur le comportement non verbal d’une personne gênée, va voir l’article que j’ai écrit spécialement dessus.

 

Conclusion sur le comportement non verbal :

Pour terminer cet article sur le comportement non verbal d’une personne, je dirais que le plus important pour toi est le contexte.

Le contexte peut à la fois te permettre de mieux comprendre l’attitude de ton interlocuteur, mais aussi d’anticiper son comportement.

J’espère qu’à travers les exemples que j’ai pu utiliser tout au long de cet article, tu as pu bien comprendre ce principe.

Comme je te l’ai dit dans l’introduction, tu as la possibilité de suivre ma formation DÉCODAGE NON VERBAL 2.0. Une formation en ligne complète dans laquelle nous allons traiter du comportement de notre interlocuteur, de ses micro expressions, de ses émotion… et bien plus encore. À travers des vidéos de formation, des exemples, des mises en situation, ou encore un accès à des fiches résumés en PDF.

Si tu souhaites aussi rejoindre une communauté de leaders ambitieux de vouloir développer leur intelligence sociale, rendez-vous sur YouTube. Rejoins ma chaine William Moreau qui regroupe à ce jour plusieurs milliers de futurs leaders de la communication.

Merci pour ta lecture.

 

COMPORTEMENT NON VERBAL - 9 COMPORTEMENTS À RECONNAITRE
William Moreau

William Moreau

Consultant en Communication

Je suis consultant en communication, charisme et aisance relationnelle. J’aide au quotidien à travers plusieurs blog, une chaine YouTube et des programmes de formation plusieurs milliers de personnes à travers le monde. Ancien timide je me suis trouvé une passion pour les relations humaines et la psychologie humaine.

J’aime le travail bien fait, mais par dessus tous les résultats concrets pour les personnes qui me font confiance ! – William, ton coach

william non verbal blog

Bonjour, moi c’est William

Bienvenue sur mon blog ! C’est ici que je partage toutes les semaines des techniques de communication non verbale, d’analyse corporel ou encore de décryptage émotionnel.

Vous voulez recevoir de l'aide ?

J’accompagne des milliers de personnes à développer leur initelligence sociale et relationnel. Je pourrais faire pareil avec toi mon ami !
Image formationn 1 h gratuite
Vidéo privé mail blog