Sélectionner une page

La honte. Une émotion que nous n’aimons vraiment pas vivre. Une émotion que nous fuyons. Et pourtant, dans ce nouvel article, nous allons nous intéresser à l’émotion de honte. Voir comment se crée cette émotion. Quelles sont les répercutions sur l’expression faciale d’une personne victime de honte

Commençons par un constat très simple sur la honte. Sache mon ami, qu’il est impossible de de ressentir de la honte lorsque l’on est seul. Personne ne sait jamais dit, « j’ai honte de ce que je viens de faire » alors qu’il était tout seul chez lui.

Avoir honte est un phénomène lié au regard des autres.

Il en va de même pour les personnes qui n’accorde aucune importance au regard des gens. Plus vous allez vivre une vie détachée du regard des autres en société, moins vous serez sujet au sentiment de honte.

Désormais, voyons un peu comment réagit notre visage et notre corps au sentiment de honte…

1- Décoder les micro expression liées à la honte

l'émotion de la honte micro expression et analyse non verbal

L’émotion de honte n’est pas assez contagieuse pour être facilement visible par une personne qui ne possède pas beaucoup d’empathie. Donc contrairement à l’émotion de dégoût, une analyse corporel devrais t’aider à comprendre et savoir si une personne à honte.

Mais qu’elle partie du visage analyser pour savoir si une personne à honte ?

Tout se passe au niveau du regard. Comme tu peux le voir sur l’image au dessus. Certes la bouche est tombante, mais cette micro expression n’est pas assez marquée chez tout le monde. Tu risques de passer à côté si c’est la chose que tu regardes pour savoir si ton interlocuteur à honte.

En fait, la seul partie du visage a analyser pour savoir si un personne est honteuse est le centre du visage : les yeux !

Lorsque l’on a honte nous avons tendance à baisser les yeux, à avoir le regard fuyant. À ne plus assumer le regard des autres et a commencer à paniquer.

Mais attention ! Ce n’est pas parce qu’une personne à le regard fuyant qu’elle a forcément honte. Tout est encore une fois une question de contexte. Une personne qui n’a pas beaucoup d’aisance relationnelle aura naturellement le regard qui fuit. Alors pas question d’analyser ça comme une preuve de honte.

Mais si tu remarque une modification soudaine du comportement de ses yeux, alors tu devrais émettre l’hypothèse que ton interlocuteur est victime de honte.

2- Savoir quand une personne à honte :

L’émotion de la honte est assez simple à analyser de manière non verbale. Quand une personne va avoir honte de ce qu’elle vient de te dire, tu pourras facilement l’analyser par le comportement de soumission qu’elle adoptera.

Comme nos l’avons vu dans la partie précédente, son comportement faciale va changer. Ton interlocuteur aura le regard fuyant, ses yeux regarderont le sol.

Mais son comportement physique va aussi être modifié.

Il peut prendre sa tête dans ses mains. Ce geste trahira le fait qu’il a besoin de se cacher pour ne pas se confronter au regard des autres et à la pression sociale.

L’objectif de son corps sera de prendre le moins de place possible et de se faire le plus discret possible. Tu peux voir ses jambes se rapprocher. Ses épaules se mettront en position haute pour cacher son coup et sa tête.

Si ses mains ne partent pas se réfugier sur son visage, alors il y a des chances pour qu’elles se cachent derrière le corps de ton interlocuteur.

Dans tous les cas, plus le comportement corporel de ton interlocuteur sera marqué, plus cela traduira son niveau de honte. Lorsque l’on fait une petite bêtise, seul l’expression faciale change. Pour le cas d’une grosse erreur et d’une forte honte en public, nos mains s’empresseront de cacher notre visage. Cela traduit aussi un manque de « self control » de la part de ton interlocuteur.

Conclusion sur l’émotion de la honte :

Pour conclure cet article sur l’émotion de la honte et sur l’analyse corporel d’une personne qui a honte, je dirais que la seule chose à analyser et le comportement de soumission. Si une personne baisse les yeux, baisse la tête, ou t’implore par sa communication verbale, alors tu peux supposer qu’elle est honteuse.

Si cette analyse t’a plu, tu peux retrouver les autres émotions universelles en bas de cet article. Car d’ailleurs, sache que la honte n’est pas définie comme une émotion universelle. Selon Paul Ekman, il n’en existe que 7 et la honte n’en fait pas partie. Je pense que cela doit être dû au fait, que comme indiqué dans le début de cet article, elle dépend de la pression sociale. Certaines sociétés et culture offrent beaucoup plus de liberté sociale à leur communauté.

Tu peux aussi nous rejoindre sur YouTube et rejoindre la tribu des leaders. Nous avons pour objectif d’améliorer notre intelligence sociale, notre communication et notre aisance relationnelle. Alors si tu veux en faire parti, tu sais ce qu’il te reste à faire !

Merci pour ta lecture.

Articles complémentaires :

  • L’émotion de la joie analyse non verbale des micro expressions
  • L’émotion de mépris analyse non verbale des micro expressions
  • L’émotion de la peur analyse non verbale des micro expressions
  • L’émotion de surprise analyse non verbale des micro expressions

LA HONTE - MICRO-EXPRESSION ET ÉMOTION DE HONTE
William Moreau

William Moreau

Consultant en Communication

Je suis consultant en communication, charisme et aisance relationnelle. J’aide au quotidien à travers plusieurs blog, une chaine YouTube et des programmes de formation plusieurs milliers de personnes à travers le monde. Ancien timide je me suis trouvé une passion pour les relations humaines et la psychologie humaine.

J’aime le travail bien fait, mais par dessus tous les résultats concrets pour les personnes qui me font confiance ! – William, ton coach

william non verbal blog

Bonjour, moi c’est William

Bienvenue sur mon blog ! C’est ici que je partage toutes les semaines des techniques de communication non verbale, d’analyse corporel ou encore de décryptage émotionnel.

Vous voulez recevoir de l'aide ?

J’accompagne des milliers de personnes à développer leur initelligence sociale et relationnel. Je pourrais faire pareil avec toi mon ami !